Un suspect interpellé dans l'affaire du braquage du tournoi international de poker

ALLEMAGNE Le 6 mars, à Berlin, plusieurs centaines de milliers d'euros avaient été dérobés...

Avec agence

— 

La police allemande boucle le quartier de l'hôtel Grand Hyatt à Berlin après l'attaque armée d'un commando lors d'un tournoi de poker le 6 mars 2010.
La police allemande boucle le quartier de l'hôtel Grand Hyatt à Berlin après l'attaque armée d'un commando lors d'un tournoi de poker le 6 mars 2010. — AFP

La police allemande a interpellé vendredi soir un homme soupçonné d'être impliqué dans le braquage d'un tournoi international de poker, le 6 mars à Berlin, a indiqué une porte-parole samedi.

«Je peux confirmer qu'un homme a été arrêté (vendredi) soir par un commando de la police de Berlin en lien avec le braquage», a déclaré la porte-parole, sans vouloir donner davantage de précisions sur son identité ou son âge.

Selon le quotidien Berliner Morgenpost, qui a annoncé l'arrestation, le suspect appartiendrait à une famille de notables arabes et a déjà été condamné pour le braquage du casino de l'hôtel Park Inn de Berlin en 2004. Les quatre braqueurs avaient été condamnés à des peines de 2 à 4 ans de prison.

Plusieurs centaines de milliers d'euros de butin

Samedi dernier, un commando de braqueur était entré dans l'hôtel de luxe Hyatt où se déroulait l'étape allemande de l'European Poker Tour (EPT), un tournoi international réunissant quelque 950 joueurs et doté d'un prix d'un million d'euros pour le vainqueur.

Ils étaient passés à l'attaque au moment où l'argent des caisses d'inscription devait être emmené au coffre, soit plusieurs centaines de milliers d'euros en liquide.

Un vigile avait tenté de s'interposer et dans la confusion, les braqueurs avaient laissé tomber une pochette contenant une grande partie du butin. Ils n'avaient emporté que 242.000 euros, selon la police.

Celle-ci a reçu des informations sur un véhicule utilisé pour le braquage qui lui ont permis de le localiser et d'arrêter un suspect, a précisé le Berliner Morgenpost.