Onze tigres sont morts de faim dans un zoo en Chine

Avec agence

— 

Les autorités, qui cherchent à comprendre comment une tigresse a pu s'échapper de son enclos au zoo de San Francisco le jour de Noël, tuant un visiteur et en blessant deux autres avant d'être abattue, envisageaient mercredi la possibilité d'une libération intentionnelle.
Les autorités, qui cherchent à comprendre comment une tigresse a pu s'échapper de son enclos au zoo de San Francisco le jour de Noël, tuant un visiteur et en blessant deux autres avant d'être abattue, envisageaient mercredi la possibilité d'une libération intentionnelle. — AFP

En Chine, l’année 2010 est placée sous le signe du tigre. Mais pour l’animal, ce n’est pas la fête tous les jours dans le Pays du Milieu... Et pour cause: dans un zoo du nord-est de la Chine, onze tigres de Sibérie sont morts de faim durant ces trois derniers mois. Leur régime alimentaire? Quelques os de poulets par jour. Pour le plus puissant des félidés au monde, c’est chiche.

Les 11 tigres sont morts de malnutrition, a confirmé Liu Xiaoqiang, numéro deux du Bureau de la protection des animaux sauvages de Shenyang, capitale de la province du Liaoning. Les personnes mises en cause récusent toute responsabilité. Selon elles, le manque de moyens financiers qui est à l’origine des drames, rapporte l'agence officielle Chine Nouvelle.

Affamés et abattus

Le zoo de Shenyang a déjà été le théâtre d’évènements sanglants dans le passé. Deux tigres avaient attaqué un employé en novembre 2009 parce qu'ils étaient affamés. L'homme a eu la vie sauve, contrairement aux tigres, qui ont été abattus. C’est après cette attaque que les gérants du zoo ont confiné les autres animaux dans leurs cages, aggravant ainsi leur mauvaise condition physique.

Sur les 6.000 tigres en captivité présents en Chine, seulement 50 à 60 sont laissés en liberté, parmi lesquels 20 tigres de Sibérie. Par ailleurs, on ne compterait plus que 3.200 tigres dans le monde, contre environ 20.000 en 1980 et 100.000 il y a un siècle.