L'incendie dans le centre de Londres a ravagé un immeuble

GRANDE-BRETAGNE Le feu aurait pris peu après 5h du matin et n'aurait fait aucune victime...

20minutes.fr

— 

Les pompiers luttent contre un feu dans le centre de Londres, le 11 mars 2010.
Les pompiers luttent contre un feu dans le centre de Londres, le 11 mars 2010. — REUTERS/Greg Bos

L'incendie qui a ravagé un immeuble de quatre étages de Tabernacle Street, au coeur de Londres et près de la station de métro de Old Street, serait sous contrôle, selon CNBC

Le feu aurait débuté juste après 5h du matin (4h en Grande-Bretagne) et a mobilisé plus de 100 pompiers et vingt-cinq véhicules de secours, qui avaient pris place à proximité, sur City Road, coupée à la circulation. Une cinquantaine de soldats du feu serait toujours sur place, appuyé par une dizaine de véhicules.

«C’était un feu compliqué, se propageant rapidement à travers les locaux et sur le toit, générant d’énormes colonnes de fumées à travers la ville et créant des conditions très difficiles pour les équipes de pompiers sur le site», a déclaré un représentant des pompiers de Londres, qui devaient rester sur les lieux jusqu'à jeudi soir.

La moitié de la toiture embrasée

Selon le porte-parole des pompiers, la London Fire Brigade, l'ampleur des dégâts ainsi que l'origine du sinistre restaient jeudi matin impossible à déterminer. Selon la même source, il n'y aurait aucune victime même si plusieurs ambulances stationnaient à proximité du sinistre.

 

Les trois quarts de la toiture et le dernier étage se sont embrasés et les flammes ont également endommagé le rez-de-chaussée et les premier et deuxième étages, selon les pompiers. Le bâtiment -qui abrite un bar-restaurant branché, The East Room selon Sky News, et des bureaux- était vide à l'heure où s'est déclaré le sinistre. Selon le site Caterer, le feu aurait pris dans le bar Sosho.

Selon la BBC, il se serait propagé à deux immeubles adjacents et selon le site Londonist, le toit d'un bâtiment adjacent, qui abrite le bar The Prophet, aurait été atteint par les flammes.

L'évacuation des immeubles d'habitation situés à proximité de l'incendie n'était pas prévue jeudi matin, mais les rues qui jouxtent l'immeuble ont été fermées à la circulation.

«On ne voyait plus les buildings de la City»

«Il y avait tellement de fumée qu'on ne voyait plus les buildings de la City. On croyait que c'était du brouillard tellement la fumée était épaisse et blanche, a raconté à 20minutes.fr Marie-Aude, une Française qui travaille à Londres. Beaucoup de bus passent par Old Street et ils ont tous été déviés, dont le mien. Mais personne ne savait vraiment ce qu'il se passait. On a ensuite deviné que c'était un incendie au nombre de camions qui stationnaient à proximité».

Selon les secours, la fumée était impressionnante et est vue d'aussi loin que Hackney et de Liverpool Street Station, la London Fire Brigade a d'ailleurs reçu de nombreux appels de personnes dans les zones environnantes.

Sur Twitter, les utilisateurs de Londres parlaient également de l'impressionnante quantité de fumée qui envahit même les bureaux alentours.

Les premières photos du sinistre sont visibles ici. La BBC a publié aussi des photos .

>>Vous êtes à Londres en ce moment, dans le quartier de la City? Envoyez-nous vos photos ici