Accros à Internet, des parents laissent mourir de faim leur bébé

C.B. avec agence

— 

Les parents nourrissaient leur bébé une fois par jour. Pas plus. Le reste du temps, ils étaient trop occupés à élever Anima, un enfant virtuel dans le jeu de rôle en ligne Prius Online.

Jeudi, ce couple accro à Internet ayant laissé mourir de faim leur bébé, a été arrêté par la police sud-coréenne. Depuis le décès de l’enfant, déclaré le 24 septembre, le couple était en fuite. Une autopsie révèle que le nourrisson, né prématurément, est mort de malnutrition.

Des obligations oubliées

L'homme âgé de 41 ans et sa compagne de 25 ans s'étaient rencontrés sur Internet. «Le couple semble avoir perdu le sens des réalités car il était sans emploi et avait donné naissance à un enfant prématuré», a déclaré Chung Jin-won, officier de police à Suweon, une ville au sud de Séoul.

«C’est un cas vraiment extrême, commente pour 20minutes.fr Michel Reynaud, chef du service addictologie de l’hôpital Paul-Brousse à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Cependant, le fait d’oublier ses obligations est une des caractéristiques de la cyber-dépendance. La personne accro n’est plus intéressée que par son seul objet d’addiction et se désocialise».

Mort après avoir joué cinq jours sans s’arrêter

D'autres cas de décès liés à l'excès d'utilisation de l'internet ont été rapportés récemment en Corée du Sud. Le mois dernier, la presse a évoqué le cas d'un homme de 32 ans mort après avoir joué sur Internet sans presque s'arrêter cinq jours durant.

«Il y a des personnes plus vulnérables que d’autres et des jeux plus prenants que d’autres, précise le professeur Michel Reynaud. Cela affecte très souvent les jeunes adultes. Mais de là à en arriver à la mort par épuisement, il y a un pas que nous n’avons pas franchi en France. La Corée, tout comme le Japon, ont une culture du net plus développée que nous.»