Tous les navires bloqués dans les glaces de la mer Baltique ont été libérés

SUEDE Les brise-glace ont réussi à dégager plusieurs ferries et leurs passagers, coincés par la glace...

B.D. avec agence

— 

Un cargo est coincé dans la glace, dans la mer Baltique, le 4 mars 2010.
Un cargo est coincé dans la glace, dans la mer Baltique, le 4 mars 2010. — REUTERS/Scanpix Sweden

Les dizaines de bateaux, dont de gros ferries avec des passagers pris dans les glaces de la mer Baltique, ont été dégagés ce vendredi matin, ont annoncé les autorités maritimes. «Il n'y a plus aucun bateau bloqué dans les glaces», a précisé Ann Ericsson de l'unité des brise-glaces de l'Administration maritime suédoise.

En début de matinée, un ferry ayant à son bord quelque 1.000 passagers a été libéré des glaces après de longues heures d'angoisse, ont précisé les autorités maritimes suédoises. Une cinquantaine de navires, dont plusieurs ferries avec des milliers de passagers, étaient bloqués depuis jeudi dans les glaces de la mer Baltique.

Liaison Suède-Finlande

«Nous avons eu jusqu'à six gros ferries bloqués», a précisé Johny Lindvall, de l'unité des brise-glaces de l'Administration maritime suédoise. Ces ferries assurent la liaison entre la Suède et la Finlande sauf le Regal Star, bloqué depuis jeudi matin minuit alors qu'il se dirigeait vers l'Estonie, a-t-il ajouté.

La plupart des navires étaient pris dans les glaces par fort vent à l'entrée de l'archipel de Stockholm qui compte quelque 24.000 îles où les températures sont négatives depuis la mi-décembre dans un hiver inhabituellement très rigoureux. «Nous n'avons jamais vu (autant de bateaux bloqués) depuis les années 80», a affirmé Johny Lindvall.

Plaques de glace mouvantes

Plusieurs des cargos étaient bloqués dans l'étroite baie de Botnie où la glace est plus épaisse ainsi qu'autour des îles Aaland, entre la Suède et la Finlande. Les ferries ont été piégés à l'entrée de l'archipel de Stockholm où la glace, par plaques, est mouvante et «où il est difficile de naviguer», selon Lindvall.

«Le problème de ces gros ferries c'est qu'ils pensent pouvoir affronter la glace. Ils ont des moteurs extrêmement puissants mais cette fois c'est trop difficile pour eux», a indiqué Ulkf Gullne, de l'unité des brise-glaces. à la radio publique suédoise. Le directeur de Viking line, dont 2 ferries étaient bloqués, a cependant indiqué à l'agence TT que ses navires avaient déjà quitté le port de Stockholm lorsque l'alerte a été lancée.