Le tireur du Pentagone a été tué

FUSILLADE Les deux agents de sécurité sont hors de danger. La station de métro qui dessert le ministère de la Défense américain restera fermée ce vendredi...

B.D. avec agence

— 

La police du Pentagone patrouille sur le parking qui jouxte la station de métro qui dessert le ministère de la Défense américain, après une fusillade, le 4 mars 2010.
La police du Pentagone patrouille sur le parking qui jouxte la station de métro qui dessert le ministère de la Défense américain, après une fusillade, le 4 mars 2010. — Cliff Owen/AP/SIPA

Le tireur du Pentagone a été tué par les forces de l'ordre, a annoncé la police vendredi. Il est décédé après avoir été hospitalisé.

Les deux agents de sécurité du Pentagone, touchés par le tireur, sont toujours à l'hôpital. Leur vie ne serait pas en danger.

Le tireur, un Californien de 36 ans, a ouvert le feu sur eux, jeudi soir vers 18h35 heure locale (00h35 heure française) près de la station de métro du Pentagone. Le bâtiment, qui abrite le minsitère de la Défense, a été fermé puis rouvert un peu plus tard, ses responsables ayant estimé que tout danger était désormais écarté.

Pas de détail sur les motifs du tireur

Le suspect «semblait assez calme» en s'approchant de l'entrée du Pentagone, a expliqué un responsable de l'organisme chargé de protéger le Pentagone

«Lorsque les agents ont commencé à lui demander son laisser-passer (...), il a sorti une arme de sa poche et à commencé à tirer», a-t-il ajouté. «Il n'a rien dit», a-t-il poursuivi, précisant que la police avait répliqué aux tirs. Les autorités enquêtent sur la possible implication d'une deuxième personne. Aucun détail n'a filtré sur les causes de la fusillade.

«Il n'y a aucune indication jusqu'à présent qu'il y ait un lien terroriste intérieur ou international», a déclaré un responsable de la sécurité.

Pas de «paquets suspects»

La société qui exploite le métro de Washington avait auparavant de son côté annoncé que des responsables du Pentagone avaient découvert des «paquets suspects» aux abords de la station. La porte-parole du Pentagone avait toutefois dit ne pas être courant de cette information.

«Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incident a eu lieu sur le trottoir qui longe la station», à l'extérieur, ont expliqué les responsables du métro dans un communiqué. Selon eux, juste après la fusillade, les rames de métro ne marquaient pas l'arrêt à la station du Pentagone. La station devrait rester fermée vendredi, selon des responsables.

Après l'attentat contre le Pentagone, le 11 septembre 2001, contre lequel des pirates avaient fait s'écraser un avion qu'ils avaient détourné, l'enceinte du bâtiment a été renforcée et l'entrée de la station de métro recontruite pour améliorer la sécurité. Un escalator menant directement à l'entrée du Pentagone a été fermé. Les voyageurs sortant du métro doivent désormais passer par un point de contrôle à l'extérieur du bâtiment, où des agents, protégés par des vitres pare-balles, vérifient les laisser-passer.