Plus de 700 morts et des habitants terrorisés

Service monde

— 

Uneéquipe de secours à Concepción, l'épicentre du tremblement de terre.
Uneéquipe de secours à Concepción, l'épicentre du tremblement de terre. — R. VALLEJOS / EPA / SIPA

Un séisme parmi les plus violents depuis un siècle a fait au moins 700 morts et deux millions de sinistrés samedi au Chili. Le tremblement de terre, de magnitude 8,8, selon le Bureau chilien des urgences (Onemi), a été plus fort que celui qui a dévasté Haïti le 12 janvier. Mais le Chili, qui appartient à l'une des zones à plus forte activité sismique, respecte scrupuleusement les normes de construction antisismique.

A Santiago, la secousse de deux minutes a plongé la capitale dans l'obscurité et précipité dans la rue des milliers de Chiliens terrorisés en pyjama. Plusieurs heures après, beaucoup refusaient de regagner leur domicile, effrayés par la soixantaine de répliques ressenties dans la journée. Dans la région de Concepción, à 500 km au sud et épicentre du tremblement de terre, les dégâts sont spectaculaires : des maisons détruites, des voitures écrasées, des routes éventrées et des ponts détruits.

L'Union européenne a offert 3 millions d'euros. L'ONU et le président américain, Barack Obama, ont annoncé qu'une aide était disponible. Mais les autorités chiliennes ont demandé à la communauté internationale d'attendre. « Une aide qui arrive sans avoir été définie n'est pas d'un grand secours », a déclaré le chef de la diplomatie. W