Plus de 200 morts dans un séisme au Chili... Un tsunami de faible ampleur touche la Polynésie française

C. L., O. R. et N. B.

— 

Un puissant séisme de magnitude 8,8 a été enregistré samedi dans l'océan Pacifique, près des côtes chiliennes, ont annoncé les autorités américaines. Ces dernières ont aussitôt lancé une alerte au tsunami au Chili et au Pérou, étendue par la suite à l'ensemble des pays du Pacifique, y compris l'Amérique centrale et la Polynésie française. Il s'agit du pire séisme connu par le Chili depuis 50 ans.

L'épicentre de la secousse, enregistrée à 3h34 locale (7h34 heure française), a été localisé à 99 km à l'ouest sud-ouest de la ville chilienne de Talca et à 117 km au nord de Concepcion, également au Chili, a annoncé l'observatoire américain US Geological Survey.

Le bilan ne cesse de s'alourdir. L'électricité et les moyens de communication ont été touchés, mais les secours ne semblent pas avoir de difficultés à intervenir. Il faut dire que cette région est habituée aux violents séisme.
 

«Fortes répliques»

L'observatoire américain, qui avait initialement fait état d'une magnitude de 8,5 puis de 8,3, l'a relevée à 8,8, et a légèrement modifié la localisation de l'épicentre du séisme. Il a également fait savoir que trois violentes répliques avaient suivi le tremblement de terre.

Il est trop tôt pour dire si cette secousse a effectivement engendré un tsunami, a précisé l'observatoire américain, en soulignant «qu'une secousse d'une telle magnitude avait le potentiel d'entraîner dans les heures qui suivent un tsunami dévastateur pour les côtes».

La magnitude de ce séisme a été mesurée sur l'échelle de Moment, que les sismologues américains utilisent désormais et qui mesure l'énergie dégagée par un tremblement de terre.