Hillary Clinton promet de «nouvelles mesures» contre l'Iran

NUCLEAIRE La secrétaire d'Etat américaine tente de convaincre l'Iran de changer de politique...

Avec agence

— 

La secrétaire d'Etat américiane, Hillary Clinton, le 14 février à Doha.
La secrétaire d'Etat américiane, Hillary Clinton, le 14 février à Doha. — F. AL-ASSAAD/REUTERS

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré dimanche que les Etats-Unis préparaient avec leurs alliés de «nouvelles mesures» pour forcer l'Iran à revenir sur ses «décisions provocatrices» dans le domaine nucléaire. «Nous oeuvrons activement avec nos partenaires régionaux et internationaux (..) à préparer et appliquer de nouvelles mesures pour convaincre l'Iran de changer de politique», a déclaré Hillary Clinton lors d'une allocution devant le Forum mondial Islam/Etats-Unis réuni à Doha.

Des sanctions ce mois-ci

Peu auparavant à Washington, le conseiller à la sécurité nationale du président Barack Obama, le général James Jones, annonçait que les Etats-Unis travaillent à présenter des sanctions contre l'Iran «ce mois-ci» à l'ONU. La secrétaire d'Etat a estimé que l'Iran «ne laisse à la communauté internationale que le choix d'imposer un prix plus lourd pour ses mesures provocatrices».

Selon elle, l'annonce par l'Iran mardi du début de la production d'uranium enrichi à 20%, malgré les protestations des puissances occidentales «a approfondi les soupçons de la communauté internationale au sujet des intentions nucléaires de l'Iran, comme elle a renforcé l'isolement du gouvernement iranien».

«Respecter les droits de son peuple»

Hillary Clinton a en outre stigmatisé la répression par le pouvoir iranien «de son propre peuple», citant entre autres «les détentions à large échelle, les procès de masse, les exécutions politiques, l'intimidation des membres des familles des opposants». «Si le gouvernement iranien veut le respect de la communauté internationale, il doit respecter les droits de son peuple», a-t-elle dit.