La First lady Michelle Obama lance la campagne "Let's move!" pour combattre l'obésité infantile, à la Maison Blanche, à Washington, le 9 février 2010.
La First lady Michelle Obama lance la campagne "Let's move!" pour combattre l'obésité infantile, à la Maison Blanche, à Washington, le 9 février 2010. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

ETATS-UNIS

Michelle Obama lance une campagne contre l'obésité infantile

La Firdt Lady compte éradiquer l'obésité du pays en une génération...

Elle part en guerre. La First Lady, Michelle Obama, a lancé mardi sa campagne contre l’obésité infantile, «Let's Move!» («Bougeons!»). Objectif: éradiquer l’obésité des Etats-Unis, en une génération.

Le président Obama a ainsi signé une note établissant une commission d’observation de l’obésité infantile, et sa femme a lancé sa campagne lors d’une réunion à laquelle a participé la secrétaire à la santé Kathleen Sebelius.

150 milliards de dollars par an pour traiter des maladies liées à l’obésité

L’épouse du président américain fait valoir qu’«un enfant sur trois est en surpoids ou obèse» et que les Etats-Unis dépensent «150 milliards de dollars par an pour traiter des maladies liées à l’obésité».

Elle note aussi que le nombre d’obèses a triplé aux Etats-Unis en 30 ans, signifiant que pour la première fois de l’histoire du pays, les jeunes Américains pourraient vivre moins longtemps que leurs parents.

Les poids lourds de l’agro-alimentaire derrière elle


Le plan prévoit de fournir une «coordination optimale» entre les agences du gouvernement fédéral pour combattre l’obésité, mais aussi d’augmenter le niveau d’exercice physique des petits Américains, et de permettre aux consommateurs de mieux choisir leur alimentation.

Atout important: pour la première fois, les poids lourds de l’agro-alimentaire ont affirme dans une lettre ouverte qu’ils soutenaient l’action de Michelle Obama, et qu’ils feraient la promotion d’une nourriture saine.

La lutte contre l’obésité des plus jeunes est le cheval de bataille de Michelle Obama: elle avait déjà consacré une partie de sa première année en tant que First Lady à attirer l’attention sur les dangers de l’obésité. Après avoir mis en place un potager bio dans les jardins de la Maison Blanche pour promouvoir une nourriture saine auprès des enfants, elle avait montré à des élèves des écoles de Washington sa dextérité au hula hoop pour les encourager à manger sainement et à pratiquer un sport.