Explosions de la centrale électrique de Middletown: il n'y aurait personne d'autre sous les décombres

P.B. avec agence

— 

Une explosion a eu lieu le 7 février 2010 dans cette centrale de Middletown dans le Connecticut, aux Etats-Unis.
Une explosion a eu lieu le 7 février 2010 dans cette centrale de Middletown dans le Connecticut, aux Etats-Unis. — REUTERS

Le bilan devrait en rester là. Alors que le doute planait sur le sort d'éventuels disparus coincés sous les décombres, les services de secours ont apparemment pu établir un contact avec tous les employés du site. L'explosion dans une centrale électrique à gaz de la ville de Middletown, dans l'est du pays, dimanche, a pour l'instant fait 5 morts et 12 blessés.

 
Lundi matin, les équipes de secours s'employaient à consolider les structures soufflées par la violente explosion survenue en fin de matinée dimanche, avant de poursuivre les recherches avec des chiens renifleurs. Les recherches avaient été temporairement suspendues dans la nuit de dimanche à lundi en raison de l'instabilité du bâtiment.
 
Si aucun bilan n'a pu être établi avec précision dans un premier temps, c'est que plusieurs sociétés de sous-traitance étaient engagées dans le chantier.
 
La piste terroriste écartée
 
Le Bureau américain de sécurité chimique (CSB) a envoyé sur les lieux une équipe de sept experts pour enquêter sur les causes de l'explosion, survenue au cours de tests effectués dans la centrale «Kleen Energy», qui n'était pas encore en fonction. Cette usine d'une puissance de 620 mégawatts, la plus importante de Nouvelle-Angleterre, devait commencer à fonctionner dans le courant de 2010.
 
«Les enquêteurs examinent quels tests étaient en cours au moment où s'est produite la déflagration», a indiqué dans un communiqué le responsable de l'équipe, Don Holmstrom. Pour l'instant, la piste terroriste a été écartée.
 
«On a vu une boule de feu s'élever, puis une épaisse colonne de fumée», a raconté à l'AFP dimanche Scott Harmann, 44 ans, qui se trouvait chez son père qui vit de l'autre côté du fleuve Connecticut, face à l'usine. «L'explosion a fait voler en éclats une de nos fenêtres, et nos voisins ont aussi eu des vitres brisées», a-t-il ajouté.
 
Une société, Energy Investors Funds, avait acquis récemment 80% de l'usine «Kleen Energy». Située à la sortie de Middletown, une ville de 43.000 habitants en bordure du fleuve Connecticut, la centrale se trouve à proximité d'habitations.