Otage : Sarkozy remercie Béchir

— 

Un émissaire du président français est allé remercier en personne le président soudanais Omar el-Béchir, le seul chef d'Etat sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Un geste diplomatique après la libération samedi de Laurent Maurice détenu pendant 89 jours. L'agronome français de 37 ans travaillait pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et avait été kidnappé le 9 novembre dans un village de l'est du Tchad, près de la frontière avec le Darfour voisin. Pour André Parant, émissaire des autorités françaises et conseiller du président Nicolas Sarkozy pour les affaires africaines, il s'agit de « remercier le président Béchir et les autorités soudanaises pour les efforts qu'ils ont conduits ». Deux humanitaires français de l'ONG Triangle GH sont toujours en captivité en Centrafrique, pays limitrophe, ainsi qu'un employé franco-britannique du CICR. Il a été enlevé au mois d'octobre dans le Darfour-Ouest. W

A. LE G.