Oscar, le chat qui prédit la mort

ETATS-UNIS Il vit dans une maison de retraite, et son don ne baisse pas depuis cinq ans...

J. M.

— 

Capture d'écran d'un reportage sur Oscar, le chat d'une maison de retraite capable de prédire la mort des résidents
Capture d'écran d'un reportage sur Oscar, le chat d'une maison de retraite capable de prédire la mort des résidents — YOUTUBE.COM

Oscar n'a pas perdu la patte. Deux ans après avoir révélé au monde l'existence de ce chat capable de prédire la mort des patients, le Dr David Dosa a dressé lundi un nouveau bilan des capacités hors du commun du félin. Le chat de la maison de retraite de Providence (Rhode Island), en cinq ans de pratique se serait rarement trompé, se montrant parfois plus précis que le corps médical.

«Une sorte de vigile»

Oscar agit selon un rituel bien rodé. L'animal se ballade de chambre en chambre, et ne s'attarde qu'auprès des personnes âgées sur le point de mourir. «Parfois il quitte son poste pendant une ou deux minutes, va prendre quelques croquettes, puis il est de retour aux côtés du patient. Comme s'il était une sorte de vigile», raconte David Dosa.

Pour le gériatre, il ne peut pas s'agir d'un hasard, puisque depuis la parution de son premier article, en 2007, dans le New England Journal of Medicine, le chat a doublé le nombre de cas détectés. Et que parmi les autres chats de l'établissement, aucun ne se comporte comme Oscar.

L'odeur des cellules mourantes

Le médecin a d'ailleurs consacré un ouvrage au félin, intitulé Faire ses rondes avec Oscar: le don extraordinaire d'un chat ordinaire. Il y expose sa théorie, selon laquelle l'animal, à l'image de certains chiens dont le flair permet de repérer le cancer, est capable de sentir les cétones, substances dégagées par les cellules mourantes.

Un don incroyable qui pourrait valoir à Oscar une détestable réputation d'oiseau de mauvaise augure, voire de chat noir. Il n'en est rien, selon le Dr Dosa, qui assure que les familles des défunts sont rassurés à l'idée de savoir que le chat était aux côtés de leur proche dans ses derniers instants, «présent quand eux-mêmes ne pouvaient pas l'être».


Le Dr Dosa n'est pas le seul à s'être intéressé à Oscar et son don extraordinaire. Plusieurs internautes nous ont rappelé que le Dr House s'était aussi penché sur le cas de l'animal au sixième sens. Vous constaterez dans la vidéo ci-dessous que le félin n'a pas été retenu pour jouer son propre rôle.