Clash entre pékin et washington

DIPLOMATIE La vente d'armes américaines à Taïwan exaspère la Chine...

Faustine Vincent

— 

Les Etats-Unis ont réaffirmé leur devoir d'« assurer la capacité d'autodéfense de Taïwan ».
Les Etats-Unis ont réaffirmé leur devoir d'« assurer la capacité d'autodéfense de Taïwan ». — S. YEH / AFP

Nouvelle turbulence dans les relations entre la Chine et les Etats-Unis. La décision américaine de vendre des armes à Taïwan a ulcéré Pékin, qui a dénoncé une «ingérence grossière» dans ses affaires intérieures - Taïwan est un Etat indépendant, mais Pékin la considère comme une de ses provinces. Le pays, désormais troisième économie mondiale, a riposté en suspendant ses échanges militaires avec les Etats-Unis et en annonçant des « sanctions appropriées envers les compagnies américaines impliquées ».

Le contrat de vente d'armes, approuvé vendredi par les Américains, dépasse les 6,4 milliards de dollars. Il porte notamment sur des missiles antimissiles Patriot, des navires chasseurs de mines sous-marines et des hélicoptères Black Hawk. Face à la riposte chinoise, les Etats-Unis ont rappelé lundi qu'ils devaient « assurer la capacité d'autodéfense de Taïwan». Les relations sino- américaines s'étaient déjà dégradées le mois dernier lorsque Washington avait apporté son soutien à Google, qui dénonçait des cyberattaques venant de Chine et la censure régnant dans ce pays.

Ces frictions pourraient avoir des conséquences sur le dossier nucléaire iranien, le soutien de Pékin étant nécessaire pour adopter de nouvelles sanctions contre Téhéran.