L'interception de missile pas encore au point côté américain

DEFENSE Le test grandeur nature a échoué en raison d'un problème de radar...

P.B. avec agence

— 

Un tir de missile anti-missiles Patriot
Un tir de missile anti-missiles Patriot — REUTERS/R. CHUNG
150 millions de dollars en fumée. Un essai de tir antimissile américain a échoué dimanche pour cause de radar défectueux, a révélé lundi le Pentagone. L'essai consistait à abattre un missile balistique du type de ceux que pourraient lancer l'Iran ou la Corée du Nord, a indiqué Rick Lehner, porte-parole de la Défense antimissile.
 
Le missile cible, tiré depuis un site de l'armée de Terre américaine sur l'atoll de Kwajalein, dans les îles Marshall, n'a pu être intercepté par le missile chargé de l'abattre, tiré depuis la base aérienne Vandenberg, en Californie, en raison d'un radar qui «n'a pas fonctionné comme prévu», selon un communiqué de la Défense antimissile.
 
Une enquête a été ouverte et il faudra attendre «plusieurs semaines avant ses premières conclusions», a expliqué Rick Lehner à l'AFP. Il a précisé que le missile cible représentait «le type de technologie que des pays comme la Corée du Nord ou l'Iran pourraient être capables de produire à l'avenir et qui pourraient menacer les Etats-Unis».