Un miraculé en relative bonne santé

— 

Wismond Exantus pouvait bouger et parler lorsque, sous les applaudissements de la foule, il a été porté dans une rue poussiéreuse par des pompiers français, aidés par des sauveteurs américains et grecs. « On peut dire que c'est vraiment un miraculé et on peut espérer que ce n'est pas le dernier », a déclaré le lieutenant-colonel Christophe Renou, qui commandait l'équipe de secours qui l'a sorti des décombres. « Je me sens bien », a dit le jeune homme sur son lit d'hôpital, expliquant en créole comment il avait survécu. Sa voix était faible. Selon les médecins, qui l'encourageaient à dormir, il est dans un état étonnamment bon. Wismond Exantus a raconté qu'il était coincé sous les ruines dans une petite poche où il pouvait légèrement bouger. « Je n'ai pas crié, j'ai simplement prié », a-t-il dit. W