Un militaire tué lors d'une attaque

— 

Un sous-officier français est mort hier matin en Afghanistan, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. A ses côtés, un officier qui patrouillait lui aussi avec une section de l'armée nationale afghane, a été très grièvement blessé. L'attaque s'est produite dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul.

Dans son communiqué, le chef de l'Etat a fait part de sa « vive émotion ». Condamnant « avec force cette violence aveugle », il a « exprimé la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité ». Le Président a en outre réaffirmé son « soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes ». « Cette force, mandatée par l'ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan », a conclu le chef de l'Etat.

Ce décès porte à trente-sept le nombre de militaires français ayant trouvé la mort en Afghanistan. W