Fusillade dans un centre commercial en Finlande: au moins 6 morts

FAIT-DIVERS Le corps du tireur a lui aussi été retrouvé...

O.R.

— 

Ibrahim Shkupolli (G), 43 ans, est le principal suspect dans la tuerie du centre commercial de Sello (D), à Espoo, en Finlande, le 31 décembre 2009.
Ibrahim Shkupolli (G), 43 ans, est le principal suspect dans la tuerie du centre commercial de Sello (D), à Espoo, en Finlande, le 31 décembre 2009. — MTV3 / REUTERS
Que s'est-il passé ce jeudi matin, à Espoo?
Une fusillade déclenchée par un tireur habillé en noir, armé d'un pistolet de 9mm, s'est produite dans un centre commercial de la banlieue d'Helsinki, à Espoo, faisant six victimes. Très rapidement, plusieurs ambulances, les pompiers et les forces de l'ordre se sont rendus sur place, rapporte la télévision publique finlandaise Yle.
Le site d'info Ilto-Sanomat raconte qu'au moins sept coups de feu auraient été tirés, probablement en deux phases, d'abord au rayon alimentation, en bas, puis au deuxième étage. Le site Internet de la chaîne Yle précise que le centre commercial a été fermé au public. Les tirs auraient débuté vers 10h08, heure locale (9h08 en France). Le site HBL raconte qu'une victime aurait été touchée au ventre et un homme aurait reçu deux balles dans la tête.

Qui sont les victimes?
Selon la police, sur les six corps, quatre ont été retrouvé dans le centre commercial. Il s'agirait de trois hommes et d'une femme. Les deux autres victimes sont l'ex-compagne du tireur et le tireur lui-même. Jyrkky Kallio, commissaire de la police d'Espoo a confirmé à la presse en milieu de matinée «que 4 personnes ont été tuées.».
Selon le site Internet Iltalehti, la cinquième victime, dont le corps a été découvert dans un appartement de Suvelantie, est l'ex-compagne du suspect. Celui-ci avait interdiction légale de l'approcher. Enfin, le sixième corps retrouvé dans un appartement à Espoo, est celui du tireur lui-même.

Qui est le tireur?
L'homme, connu des services de polices, s'appelle
Ibrahim Shkupolli, il est âgé de 43 ans. La police finlandaise a posté sur sa page Facebook une photo de lui. A l'issue de la fusillade, il avait pris la fuite.

Pourquoi a-t-il ouvert le feu ce jeudi?
On ignore encore pour le moment les motivations exactes de l'homme. La police pense que la tuerie serait liée à des motifs d'ordre privé. Le site Ilto-Sanomat évoque quant à lui des rumeurs parlant d'un employé licencié il y a peu de temps. Le site Iltalehti parle d'un «drame dû à la jalousie». Les quatre victimes seraient des employés du centre commercial, tout comme l'ex-compagne du suspect.




Que racontent les gens sur place?

Un témoin, Kari Harjula, qui était dans la queue à la caisse, raconte à Yle: «J'ai commencé à entendre des cris venant de l'extérieur du Citymarket et Sello, disant à tout le monde de sortir. Les clients et les employés se sont demandé ce qu'il se passait. Rapidement, des policiers sont arrivés en courant, en portant des tenues d'assaut et avec des expressions dures sur leurs visages. Ils ont crié à tout le monde de sortir. Le centre commercial a été évacué. La situation était chaotique, il y avait beaucoup de policiers dehors et dedans.»


Y'a-t-il eu des antécédents, en Finlande?
La Finlande a été la cible de trois attaques violentes ces dernières années. En novembre 2007, 10 personnes avaient été tuées dans une fusillade dans une école, à Jokela. En septembre 2008, 11 autres personnes avaient été tuées dans une autre école, à Kauhajoki. Enfin, en 2002, un homme s'était fait exploser avec une bombe, dans un centre commercial, tuant 7 personnes et en blessant plus de 160, à Vantaa.