Que s'est-il vraiment passé sur la ligne Amsterdam-Detroit?

DECRYPTAGE A trois jours d'intervalle, deux incidents ont eu lieu. Explications...

Oriane Raffin

— 

Un nouvel incident a eu lieu sur le vol 253 reliant Amsterdam à Detroit, dimanche 27 décembre.
Un nouvel incident a eu lieu sur le vol 253 reliant Amsterdam à Detroit, dimanche 27 décembre. — Rebecca Cook/Reuters
Que s’est-il passé sur le vol 253, le jour de Noël?
Umar Faruk Abdulmutullab, un des passagers du vol Amsterdam-Detroit, qui avait embarqué à Lagos, au Nigeria, a tenté de faire exploser l’avion. Il a avoué avoir injecté à l'aide d'une seringue un liquide chimique dans une poudre qu'il avait cachée sur sa cuisse, pour tenter de faire exploser l'Airbus A330 avec, à son bord, 278 passagers et 11 membres d’équipage. Mais grâce à l’intervention de passagers, l’incident n’entraînera, finalement, qu’une petite explosion et un début d’incendie.

Qui est Umar Faruk Abdulmutullab?

Il s’agit d’un jeune Nigérian de 23 ans, décrit comme un étudiant modèle par ses professeurs. Ce fils d’un riche banquier aurait néanmoins inquiété sa famille ces derniers mois. A tel point que son père, ancien ministre, avait contacté en novembre l'ambassade américaine au Nigéria «pour dire son inquiétude quant à la radicalisation de son fils». Une alerte qui a suscité l’inscription d’Abdulmutullab dans une vaste base de données officielles de 550.000 personnes susceptibles d'avoir un lien avec le terrorisme.
 
Que font les Etats-Unis?

Ils mènent désormais une enquête pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé. Umar Faruk Abdulmutullab a été inculpé samedi par la justice fédérale du double chef de tentative de «destruction d'un avion de ligne et d'introduction d'un explosif à bord de l'appareil». Après une courte hospitalisation en raison de ses brûlures, il a été transféré, dimanche, en prison.
 
Qui est derrière la tentative d’attentat?
On ne le sait pas encore. Bien qu’Umar Faruk Abdulmutullab affirme avoir des liens avec Al-Qaïda et a dit au FBI avoir suivi un entraînement au Yémen dans le réseau d'Oussama Ben Laden – la famille du suspect a confirmé qu’il s’était rendu dans ce pays cet été, aucune preuve concrète n’accrédite cette thèse.

D’après les premiers éléments qui ont fuité, le suspect pourrait avoir agi seul et ne semble pas avoir de connections avec des groupes terroristes. Janet Napolitano, la ministre américaine de la Sécurité intérieure, a mis en garde contre des déductions hâtives estimant qu’il est trop tôt pour «faire des conjectures», ayant «aucune indication» que la tentative d'attentat fasse partie d'un complot «plus large».
 
Que s’est-il passé sur le second vol, dimanche?
Effet psychose? Un nouvel incident s'est produit dimanche, à bord du même vol Northwest 253 Amsterdam-Detroit. Le ministère américain de la Sécurité intérieure a expliqué dans un communiqué qu'un passager, lui aussi nigérian, avait «passé un temps inhabituellement long dans les toilettes de l'appareil», conduisant la compagnie à prévenir les autorités. Finalement, a indiqué le ministère, «l'attitude de l'individu était due à une maladie avérée».