Un évadé nargue la police anglaise via Facebook

FAIT-DIVERS Mercredi, il avait plus de 1.000 amis sur son compte...

M. N.

— 

Capture d'écran du profil Facebook de Craig «Lazie» Lynch, le 23 décembre 2009.
Capture d'écran du profil Facebook de Craig «Lazie» Lynch, le 23 décembre 2009. — DR

Il devrait se faire le plus discret possible. Et pourtant, Craig «Lazie» Lynch, évadé de la prison de Hollesley Bay dans le Suffolk, en Angleterre, en septembre, raconte par le détail sa vie hors des murs sur son compte Facebook, selon le journal britannique Telegraph.

Avec un portrait agrémenté d’un doigt d’honneur en guise de photo de profil Facebook, le ton est donné: Craig se vante de manger des steaks alors que ses anciens compagnons d’infortune se contentent de la pitance pénitentiaire et raconte se croire dans les Caraïbes tellement sa maison est chauffée et confortable.

96% des évadés sont rattrapés

Autre pied de nez, le jeune homme a également narré à ses quelque 1.000 amis ses dernières soirées. Allant même jusqu’à indiquer les adresses où il se rendait et où la police aurait pu le cueillir.

Si les informations ont été communiquées aux services de police qui y mènent des contrôles de routine, l’évadé court toujours. Sur le point d'être libéré au moment de son évasion, Craig Lynch purgeait une peine de sept ans pour cambriolage et avait été place dans un centre ouvert, réservé aux condamnés peu dangereux.

Un porte-parole des prisons anglaises a rappelé que 96% des prisonniers qui s’évadent sont rattrapés