Hier soir, Barack Obama a appelé ses homologues russe, français et britannique à le soutenir.
Hier soir, Barack Obama a appelé ses homologues russe, français et britannique à le soutenir. — REX FEATURES / REX / SIPA

ETATS-UNIS

«Barry from D.C» fait une surprise à la radio à son ami Tim Kaine

Barack Obama s'est invité lors d'une émission de radio locale mardi...

Non, ce n'était pas un canular comme celui dont avait été victime Sarah Palin. C'est bien le véritable Barack Obama qui a téléphoné à son ami Tim Kaine, mardi matin, en direct à la radio. Le gouverneur de Virginie, qui termine son mandat, participait à une émission mensuelle dans laquelle ses administrés peuvent l'interpeller en direct, tôt mardi matin à l'antenne de la radio locale WTOP.
 
Treize minutes après le début de l'émission, le présentateur a indiqué que le prochain intervenant serait «Barry, de DC».
 
 
«Monsieur le gouverneur, en fait, c'est le président des Etats-Unis à l'appareil», entend-on alors. «Je veux me plaindre de la circulation dans le nord de la Virginie», poursuit l'interlocuteur, tandis que M. Kaine éclate de rire en s'écriant «Oh mon Dieu!» «Mais plutôt que de parler de cela, je voulais dire à quel point nous sommes fiers de ce que vous avez accompli dans l'Etat de Virginie», ajoute la voix, qui est bien celle du président, a confirmé son porte-parole.
 
«Barry» était le surnom d'Obama dans sa jeunesse. A la fac, dans l'équipe de basket, il était même parfois surnommé «Barry O'Bomber» pour son jump shot.