Berlusconi reste un jour de plus à l'hôpital

ITALIE Le président du Conseil a mal au cou, mais se remet de son agression...

M. D. avec agence

— 

Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi est secouru par la police après avoir été attaqué par un homme lors d'un meeting électoral, Milan, le 13 décembre 2009.
Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi est secouru par la police après avoir été attaqué par un homme lors d'un meeting électoral, Milan, le 13 décembre 2009. — REUTERS

Les médecins ont tranché, il reste une journée de plus. Après avoir passé une mauvaise nuit, le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, blessé au visage dimanche soir par un déséquilibré, voit son hospitalisation prolongée.

«Silvio Berlusconi a passé une nuit moyennement tranquille. Il s'est réveillé avec des douleurs au cou. Le docteur Alberto Zangrillo (médecin personnel du chef du gouvernement, ndlr) va l'examiner vers midi», avait déclaré Paolo Klun, directeur de la communication de l'établissement hospitalier, ce mercredi matin.

Un coup de fil d'Obama

«La persistance de ces douleurs préoccupe un peu également parce que les douleurs aux cervicales (dont Berlusconi souffrait déjà avant l'agression de dimanche soir, ndlr) se sont réveillées», a déclaré son porte-parole Paolo Bonaiuti, sur la chaîne de télévision publique Rai.

Selon Paolo Bonaiuti, Silvio Berlusconi a été très content mardi soir de recevoir la visite de Clarence Seedorf et Thiago Silva, deux joueurs de son club de footbal, l'AC Milan, et un coup de fil du président américain Barack Obama.

«Difficile sinon impossible de le tenir tranquille»

La journée de Berlusconi a commencé comme d'habitude vers 7 heures du matin avec la lecture des journaux, selon son porte-parole qui l'a qualifié de «volcan qui entre en éruption le matin». «C'est un grand travailleur, il sera difficile sinon impossible de le tenir tranquille, loin du travail et de ses obligations», a-t-il ajouté.

Silvio Berlusconi a dû annuler une rencontre lundi soir avec le Premier ministre monténégrin Milo Djukanovic et un déplacement prévu ce mercredi à la conférence sur le climat de Copenhague. Selon le porte-parole, la conférence de presse de fin d'année reste incertaine pour le moment.

Intrusion dans l'hôpital

Un jeune homme apparemment déséquilibré a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi dans l'hôpital où se trouve Silvio Berlusconi, alors qu'il était arrivé à l'étage où se trouve le chef du gouvernement italien, a indiqué la préfecture de police de Milan.
«Il a dit qu'il voulait parler au chef du gouvernement. Il n'avait pas une attitude agressive et il n'avait aucune arme ou objet dangereux sur lui. Dans sa voiture, nous avons trouvé des crosses de hockey. Il semble avoir un problème mental», selon la même source.