Un sommet qui pourrait vite capoter, faute d'accord

— 

Un accord contre le changement climatique sera soumis aux chefs d'Etat vendredi.
Un accord contre le changement climatique sera soumis aux chefs d'Etat vendredi. — HALEY / SIPA

La conférence de Copenhague sur le climat risque d'échouer si les participants ne sont pas prêts à des compromis. C'est, en substance, ce qu'a affirmé hier Connie Hedegaard, présidente danoise de la conférence sur le climat, en ouverture de la session ministérielle. Les ministres de l'Environnement sont désormais réunis dans la capitale danoise pour s'accorder sur le contenu d'un nouvel accord contre le changement climatique, qu'ils soumettront vendredi aux chefs d'Etat et de gouvernement. Un nouveau projet d'accord doit leur être présenté aujourd'hui, reprenant les conclusions des consultations conduites depuis lundi. De son côté, l'ex vice-président américain et Prix Nobel de la Paix Al Gore a réclamé un sommet dès juillet 2010, à Mexico, pour finaliser l'accord contre le réchauffement. W