POOL NEW / REUTERS

NOBEL

Barack Obama a reçu son prix Nobel de la paix

Il est arrivé ce matin dans la capitale norvégienne...

Barack Obama a reçu jeudi à Oslo son prix Nobel de la paix, «avec une profonde gratitude et une grande humilité», neuf jours seulement après avoir décidé d'intensifier l'effort de guerre en Afghanistan.

Dans son discours de remerciement à l'Hôtel de ville d'Oslo, le président américain a invoqué un droit à la guerre, tentant ainsi de justifier son action en Afghanistan où il vient de décider d'envoyer 30.000 soldats supplémentaires.

«Dire que la guerre est parfois nécessaire n'est pas un appel au cynisme, c'est la reconnaissance de l'histoire, des imperfections de l'homme et des limites de la raison», a déclaré Barack Obama qui se considère comme «le commandant en chef d'une nation engagée dans deux guerres».

«Les outils de guerre ont un rôle à jouer pour préserver la paix»

«Je ne peux pas rester passif face aux menaces à l'encontre du peuple américain. Car ne vous leurrez pas: le mal existe dans le monde», a ajouté le président américain. «Les outils de guerre ont un rôle à jouer pour préserver la paix.»

Le secrétaire du comité Nobel, Geir Lundestad, a jugé qu'il était «tout à fait acceptable» de la part du lauréat de justifier le recours à la guerre tout en recevant le prix de la paix.

Le président américain s'est tout de même dit surpris et non digne de côtoyer Nelson Mandela, Martin Luther King ou Albert Schweitzer dans la prestigieuse lignée des Nobel: «Je suis au début, non à la fin, de mes efforts sur la scène mondiale.»