Blanchiment : la banque du Vatican dans le collimateur de la justice

ITALIE La justice italienne enquête sur des transferts de fonds douteux d'un montant de 180 millions d'euros...

M. D.

— 

Des billets de 500 euros.
Des billets de 500 euros. — Photo Flickr CC/ By 1Suisse

Y-a-t-il eu faute au Vatican? Une enquête vient d'être ouverte en Italie par la garde des finances qui tente de faire toute la lumière sur des transferts de fonds non identifiés depuis 2003, révèle LeFigaro.fr. Le montant de ces transferts s'élèverait à 180 millions d'euros.
 
Dans la ligne de mire de la police financière: l'Institut pour les œuvres de religion (IOR), c'est-à-dire la banque du Vatican. Cette dernière aurait réalisé des opérations suspectes. «Ils auraient eu lieu dans une succursale de la Banca di Roma, absorbée depuis par la banque Unicredit. Cette succursale se situait Via della Conciliazione, à deux pas du Saint-Siège», explique Le Figaro.fr
 
Un passé douteux
 
Selon les médias italiens, c'est la banque centrale qui aurait prévenu la police financière. «Deux magistrats, Nello Rossi et Stefano Rocco Fava, entendront cette semaine les dirigeants de l'IOR et de la banque Unicredit pour tenter d'en savoir davantage», précise LeFigaro.fr. Ce n'est pas la première fois que l'IOR est au cœur d'un scandale financier. Et figure dans le top 10 des banques les plus utilisées pour le blanchiment d'argent.