101 morts dans des attentats à Bagdad

IRAK Cinq voitures piégées ont explosé dans différents quartiers de Bagdad...

Avec agence

— 

Au moins 101 personnes ont été tuées et 182 blessées mardi matin dans cinq attentats à la voiture piégée dans différents quartiers de Bagdad, selon un nouveau bilan fourni par une source du ministère de l'Intérieur.
 
Dans le quartier de Dora à l'entrée sud de Bagdad, un kamikaze a fait exploser sa voiture contre une patrouille de la police devant l'Institut de Technologie, tuant au moins 15 personnes - trois policiers et 12 étudiants, alors que 23 étudiants ont été blessés, selon un premier bilan.
 
Les quatre autres attentats ont visé le palais de Justice dans le quartier de Mansour (ouest), le ministère du Travail rue de Palestine, l'antenne du ministère de l'Intérieur à al-Nahda et le marché Rassafi à Chorja (centre).
 
En représailles à la loi électorale?

 
La première explosion s'est produite vers 10h25 locales (8H25 heure de Paris) et a été suivie dans les minutes par les autres déflagrations.
 
Ces explosions interviennent après l'adoption dimanche par le Parlement de la loi électorale qui ouvre la voie à la tenue des deuxièmes élections législatives depuis la chute du régime de Saddam Hussein en 2003.
 
Le mode opératoire ressemble à celui des attentats du 19 août et du 25 octobre à Bagdad qui avaient fait au moins 250 morts. Ces attentats avaient été attribués au réseau extrémiste Al-Qaïda et à des affidés de l'ancien régime de Saddam Hussein.