« Il faut s'asseoir à la table des négociations et discuter. C'est la condition pour calmer le climat politique. »

— 

Le grand ayatollah Nasser Makarem Shirazi, proche des conservateurs iraniens, a appelé hier au dialogue avec l'opposition pour sortir de la crise.