Grippe A (H1N1): Des cas graves d'allergie au vaccin au Canada

SANTE Un lot du laboratoire GlaxoSmithKline a été rappelé...

Avec agence

— 

Vaccin contre la grippe A (H1N1).
Vaccin contre la grippe A (H1N1). — ZEPPELIN / SIPA
Un nombre inhabituel de réaction allergiques «graves» au vaccin contre le virus H1N1 de la grippe pandémique a été enregistré récemment au Canada où un lot du groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline a été rappelé, a annoncé ce mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Grand flou sur le nombre et la gravité des cas

«Les autorités canadiennes (...) mènent les recherches» nécessaires pour établir les causes de ces allergies, a annoncé Thomas Abraham, un porte-parole de l'OMS. Le nombre exact de cas graves détectés n'a cependant pas été communiqué avec précision, de même que la nature des allergies constatées. En France, une réaction à un traitement est considérée comme «grave» quand elle nécessite une hospitalisation.

Le laboratoire a précisé que le lot contenait 172.000 doses du vaccin Arepanrix. Il n'a pas été véritablement «rappelé», mais les autorités recommandent de ne plus l'utiliser. Le groupe n'a cependant pas révélé combien de doses de ce lot avaient été injectées, et a précisé que le pourcentage d'incidents relevé n'était qu'«un peu plus élevé» que les 1/100.000 réactions fortes admises pour de tels produits.

Pas de précaution particulière avec les vaccins

Une tendance qui semble cependant monter en puissance, puisque la presse canadienne notait la semaine précédente que le taux de réactions graves était inférieur à celui rencontré avec les vaccins contre la grippe saisonnière.

Thomas Abraham a assuré que l'OMS ne recommandait pas dans l'état actuel d'observer une attention particulière aux vaccins et ne changeait pas ses recommandations les concernant. «Nous devons d'abord comprendre ce qui s'est passé au Canada», a-t-il conclu.