Quand Sarah Palin «vire rebelle»

ETATS-UNIS L'ancienne candidate à la vice-présidence publie ses mémoires...

O.R.

— 

Couverture du livre de Sarah Palin «Going Rogue».
Couverture du livre de Sarah Palin «Going Rogue». — DR

Pendant la campagne de 2007, on l’avait vue partout. Encensée, parodiée, Sarah Palin, gouverneur de l’Alaska et colistière du candidat républicain John McCain ne laissait personne indifférent. Mais après la défaite face à Barack Obama et sa démission en Alaska, elle avait quitté la scène politique.
 
Même si, selon Newsweek, les «Républicains modérés - oui ils existent encore - (...) espéraient qu’elle soit partie», cette semaine, la revoilà à la une de tous les journaux américains, avec la parution de ses mémoires ce mardi, «Virer rebelle», qui retrace sa vie. Mis en pré-vente sur Internet, ce livre était déjà un best-seller plusieurs semaines avant sa sortie en librairie. Dépassant même le dernier opus de Dan Brown.
 
«Mais pourquoi est-elle partout?»
 
Déjà, certains évoquent une overdose de Palin. Comme le citoyen américain Jones Dallas, sur Twitter: «Mon Dieu, pourquoi Sarah Palin est-elle partout sur ma télé, dans toutes les émissions, sur toutes les chaînes? S’il vous plaît mettez-y fin. Merci. Amen»
 
Parmi ses passages médiatiques, le très célèbre talk show d’Oprah Winfrey, où Sarah Palin a notamment fait savoir qu’elle n’excluait pas de briguer la présidence des Etats-Unis en 2012. Oprah l'a aussi fait réagir sur le père de sa petite fille, Levi, qui a notamment posé nu dans Playboy. «Certaines choses qu'il a faites brise le coeur. J'appelle ça du porno», précise-t-elle sur le plateau.
 
Une interview qui a beaucoup plus à l'ex-gouverneur d'Alaska. Sur son compte Facebook, elle raconte l’enregistrement: «Willow, Piper (deux de ses filles, ndlr) et moi sommes à Chicago, et je voulais juste vous dire que j’ai eu une très agréable discussion avec Oprah.»