Un député anglais traite la reine Elisabeth de «vermine» sur Facebook

GRANDE-BRETAGNE La polémique n'a pas traîné...

E.J.

— 

La reine d'Angleterre Elisabeth II en visite en Slovaquie, le 23 octobre 2008.
La reine d'Angleterre Elisabeth II en visite en Slovaquie, le 23 octobre 2008. — SRDJAN SUKI/EPA/SIPA

La reine Elisabeth II est «une vermine» et «prend ce pays pour une vache à lait». Le député travailliste Peter White n'a pas mâché ses mots à l'encontre la reine d'Angleterre. Sur Facebook, il a conclu par cette phrase un message dans lequel il disait son opposition à une proposition d'un député conservateur visant à transformer en jour férié le jubilé des 60 ans de règne d'Elisabeth II. «Quel est l'intérêt de célébrer le jubilé de diamant de quelqu'un qui est, de toute façon, né dans le privilège?» s'est-il demandé dans un message écrit sur le profil du député conservateur Andrew Rosindell.
 
Dans une monarchie constitutionnelle comme l'Angleterre, le propos a généré rapidement un tollé, contraignant le député White a retirer son message... mais pas ses propos. «Peut-être pouvez-vous dire que je suis allé trop loin, mais c'est aux autres de juger», a-t-il déclaré au London Evening Standard. Le parti travailliste local pourrait bien s'en charger, puisque le député est convoqué prochainement par ses cadres pour débattre  de son avenir.