Le «sniper de Washington» a été exécuté

ETATS-UNIS Il avait semé la terreur en 2002 en tuant au hasard 10 personnes en trois semaines...

P. B. avec agence

— 

John Allen Muhammad durant son procès en Virginie le 30 octobre 2003.
John Allen Muhammad durant son procès en Virginie le 30 octobre 2003. — REUTERS
John Allen Muhammad a été exécuté mardi soir par injection mortelle en Virginie. «Je ne l'ai pas entendu prononcer un mot», a déclaré à la presse Larry Traylor, un porte-parole des services pénitentiaires, qui a confirmé que Muhammad était mort.
 
La Cour suprême avait rejeté lundi le dernier recours de cet homme noir de 48 ans, condamné à mort en 2004 en Virginie pour une série de meurtres, commis entre le 2 et le 22 octobre 2002 dans la région de Washington.
 
Son complice en prison à vie
 
Le gouverneur de Virginie, Timothy Kaine, a également refusé mardi de lui accorder sa grâce.
 
Muhammad se dissimulait dans le coffre de sa voiture pour abattre, au hasard, ses victimes d'une seule balle, à l'extérieur de centres commerciaux, d'écoles ou de stations-service. Une personne avait été abattue à Washington, six dans l'Etat voisin du Maryland et trois en Virginie. Trois personnes avaient été blessées.
 
Il agissait accompagné d'un complice, Lee Boyd Malvo, âgé à l'époque de 17 ans et qui purge aujourd'hui une peine de prison à vie. Formé au tir d'élite dans l'armée américaine, John Allen Muhammad avait participé à la guerre du Golfe. Il souffre de maladie mentale, selon son avocat Jonathan Sheldon.
 
Ce dernier a affirmé que son client n'avait pas réagi quand il l'a averti lundi au téléphone de l'imminence de son exécution. Cela «ne lui a fait ni chaud ni froid, il ne m'a même pas répondu», a expliqué le juriste à l'AFP. «Il est gravement malade mentalement, il ne fera pas un dernier discours stupéfiant et n'exprimera pas de remords», avait prévenu son avocat.