Monde

Le meurtrier de fort hood sort du silence

Le militaire d'origine palestinienne qui a tué treize personnes et en a blessé vingt-huit autres, jeudi sur la base de Fort Hood, au Texas, a commencé à parler, a annoncé hier l'armée américaine. Nidal Malik Hasan, psychiatre, avait été hospitalisé e...

Le militaire d'origine palestinienne qui a tué treize personnes et en a blessé vingt-huit autres, jeudi sur la base de Fort Hood, au Texas, a commencé à parler, a annoncé hier l'armée américaine. Nidal Malik Hasan, psychiatre, avait été hospitalisé et placé sous respirateur artificiel après avoir été blessé par les forces de l'ordre. Pour l'instant, il n'aurait parlé qu'avec l'équipe médicale du centre où il est soigné. Les enquêteurs ne l'auraient, semble-t-il, toujours pas interrogé. De nombreuses questions se posent pourtant sur les raisons qui ont poussé le commandant Hasan à ouvrir le feu sur ses coreligionnaires.

Selon les premières conclusions de l'enquête, révélées samedi soir, le suspect aurait agi seul, mais la police n'exclut pas qu'il ait voulu perpétrer un attentat-suicide. Selon la presse, les enquêteurs examineraient de possibles liens entre l'auteur de la fusillade et un imam né aux Etats-Unis, que les autorités américaines présentent comme un fervent soutien d'Al-Qaida. W