Berlin célèbre sa réunification

Armelle Le Goff

— 

Retour vers le futur : Mikhaïl ­Gorbatchev et Dmitri Medvedev côte à côte. Le dernier dirigeant de l'Union soviétique et le nouveau président de la Fédération de Russie participaient tous les deux, hier, aux célébrations du vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, soulignant ainsi l'accélération de l'histoire. En vingt ans, l'URSS s'est effondrée, ses satellites ont intégré l'Union européenne et le monde a tourné la page de la guerre froide.

Les festivités d'hier consacraient l'Europe libre. Celle qui a dépassé ses divisions, symbolisées pendant près de trente ans - à Berlin, le mur fut construit le 13 août 1961 - par une frontière empêchant les citoyens de l'Est de fuir à l'Ouest. « Ce n'est pas un jour de fête seulement pour l'Allemagne, mais pour toute l'Europe et pour toutes les personnes qui ont plus de liberté, depuis la Russie jusque dans de nombreuses parties du monde », a lancé hier la chancelière allemande Angela Merkel, en franchissant le pont de la Bornholmer Strasse, l'un des premiers postes-frontières ouverts en 1989. La veille, elle avait promis des cérémonies « très émouvantes pour beaucoup en Allemagne ». Et, de fait, l'émotion fut au rendez-vous, lorsque celle qui a grandi en ex-RDA s'adressa à Gorbatchev : « Vous avez laissé faire les choses courageusement et c'était plus que ce que nous avions escompté. Merci de tout coeur. »

Un peu plus tôt dans la journée, la chancelière allemande avait ouvert les célébrations, lors d'un service oecuménique dans l'église de Gethsémani, haut lieu est-berlinois de la contestation, qui avait contraint la RDA à ouvrir ses frontières il y a vingt ans. Mais le point d'orgue des manifestations devait avoir lieu hier soir à la porte de Brandebourg, au coeur de l'ancien no man's land divisant les deux parties de la ville. C'est là que les représentants des Etats-Unis, de la Russie, de la Grande-Bretagne et de la France, les quatre puissances qui ont occupé la ville à partir de 1945, devaient se retrouver. A leurs côtés également, des représentants des 27 Etats membres de l'Union européenne. Mais aussi plus de 100 000 personnes, Allemands et touristes venus de toute l'Europe pour fêter l'événement. W