Les «perles» des politiques font recette

POLITIQUE Berlusconi, Lula ou encore Sarkozy, aucun n'y échappe. De petits recueils répertorient les citations insolites des dirigeants. 20minutes.fr fait son florilège, non exhaustif, des petites phrases de 2009...

Maud Descamps

— 

Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi lors d'une rencontre avec les jeunes du PDL (Peuple de la Liberté) à Rome, le 9 septembre 2009.
Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi lors d'une rencontre avec les jeunes du PDL (Peuple de la Liberté) à Rome, le 9 septembre 2009. — A. SOLARO / AFP

Du «Luis Zapatero n'est peut-être pas intelligent» de Nicolas Sarkozy à «je crois être le meilleur président du Conseil depuis 150 ans» de Silvio Berlusconi, 2009 a été riche en «perles». Alors qu'un livre intitulé Berlusconneries vient de sortir en France, de l'autre côté de l'Atlantique Marcelo Tas publie Jamais auparavant dans l'histoire de ce pays. Un recueil de petites phrases du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva qui ne sont pas passées inaperçues.
 
Lula le génie de l'illusionnisme
«Ma mère était une femme qui est née analphabète», a déclaré le dirigeant brésilien. Pour l'auteur du recueil, cette déclaration est sans doute la plus amusante faite par le président brésilien, a rapporté mercredi le quotidien Folha de Sao Paulo sur son site Internet. «Après avoir reçu l'écharpe présidentielle, Lula est devenu un expert sur tous les sujets, principalement ceux auxquels il ne connaît rien», ajoute Marcelo Tas qui voit en «Lula un génie de l'illusionnisme».
 
Sarkozy, l'indélicat
Côté français, l'année a aussi eu son lot de petites phrases. Après l'épisode du «Casse toi pauv' con» l'an dernier au salon de l'agriculture, Nicolas Sarkozy a commencé 2009 en beauté en déclarant début janvier, à propos de son «hyperactivité»: «on dit l'omniprésident. Je préfère que l'on dise cela plutôt que le roi fainéant. On en a connu!». Quelques mois plus tard, en avril, le président français se faisait épingler par la presse internationale pour ses propos tenus sur son homologue espagnol José Luis Zapatero qu'il aurait qualifié de «peut-être pas intelligent». Début 2010, un recueil des petites phrases de Nicolas Sarkozy, intiutlé Les bla-blas du bling-bling d'Emmanuel Blancafort, devrait être publié. 

Berlusconi, le miracle qui marche
Mais la palme de la gaffe, pour 2009, revient quand même à Silvio Berlusconi. Le président du Conseil italien s'est particulièrement illustré en humour gras. «Que faut-il pour faire une télévision à succès?», a -t-il déclaré le 23 août sur la chaîne de télévision Nessma, «Un bon casting féminin. Et sur ce point, j'ai une incroyable compétence», a-t-il poursuivit. Ayant fait l'objet de plusieurs affaires de mœurs et d'un divorce cette année, la blague et plutôt mal passée.
 
Mais ce n'est pas le pire. En mars, le dirigeant déclarait: «Je suis plus pâle que Barack Obama notamment parce que cela fait quelque temps que je ne me mets pas au soleil». Une «gaffe» sur la couleur de peau du président américain qu'il a réitéré quelques mois plus tard. Enfin, c'est sûrement la petite phrase qui a fait le plus de bruit cette année, après le tremblement de terre à l'Aquila, Silvio Berlusconi lançait, à propos des sinistrés qui dormaient sous des tentes: «Bien sûr, leur abri actuel est tout à fait provisoire, mais justement, il faut prendre ça comme un week-end en camping». Le séisme a fait 300 morts.
 
>> Quelle phrase vous a marqué cette année? Etes-vous choqué ou amusé par ces «perles» des politiques? Donnez-nous votre avis dans les commentaires...

LIVRES

Berlusconneries: les joies du camping et du bronzage, éditions du Le Cherche midi.
 
Jamais auparavant dans l'histoire de ce pays de Marcelo Tas publie - Panda Books - édité en portugais.

Les bla-blas du bling-bling d'Emmanuel Blancafort, éditions Bourin - à paraître