Prague donne enfin son feu vert

— 

Le très eurosceptique président tchèque Vaclav Klaus a signé hier à Prague le traité de Lisbonne après des mois de blocage. Cette signature lève l'ultime obstacle à l'entrée en vigueur de ce document censé améliorer le fonctionnement de l'Union européenne (UE) élargie. La Cour constitutionnelle tchèque avait déjà jugé plus tôt dans la journée le traité conforme à la loi fondamentale du pays. Selon les textes officiels, l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne est prévue « le premier jour du mois suivant le dépôt (à Rome) des instruments de ratification de l'Etat signataire qui procède en dernier à cette formalité », soit le 1er décembre dans ce cas. W