Boulimie de Big Mac à Reykjavik avant la fermeture de mcdo

— 

Un dernier hamburger avant qu'il ne soit trop tard. Ce week-end, les trois restaurants McDonald's de Reykjavik ont été pris d'assaut par les consommateurs, à quelques heures de leur fermeture définitive. La célèbre marque de restauration rapide a décidé de fermer ses enseignes islandaises en raison des coûts entraînés par l'effondrement économique de l'île. Du coup, les McDo n'avaient jamais connu une telle affluence. « J'ai travaillé ici pendant six ans et je n'ai jamais eu autant de travail que ces derniers jours », a témoigné l'employé d'un restaurant où il fallait patienter vingt minutes avant d'arriver au comptoir.

Tout ce qui était servi dans les McDo islandais était importé d'Allemagne, le marché local étant trop petit pour fabriquer les produits nécessaires. Or, depuis mars 2008 et l'effondrement de la couronne islandaise par rapport à l'euro, la facture des importations était devenu trop lourde pour le groupe américain. W