Plus de de 80 morts à Peshawar dans un attentat

PAKISTAN L'attentat a eu lieu dans un marché bondé...

E.J. (avec agence)

— 

 Capture d'écran des images d'une télé pakistanaise après l'attentat dans un marché bondé de Peshawar, le 28 octobre.
 Capture d'écran des images d'une télé pakistanaise après l'attentat dans un marché bondé de Peshawar, le 28 octobre. — DR

Au moins 80 personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans un attentat à la voiture piégée qui a frappé mercredi un marché bondé de Peshawar, la grand ville du nord-ouest du Pakistan, selon un nouveau bilan.

Au moins 80 personnes ont été tuées selon un nouveau bilan.

Mais ce bilan pourrait encore s'aggraver, ont prévenu des secouristes et des responsables, de nombreuses victimes restant prisonnières des décombres, après l'effondrement de plusieurs boutiques et d'un immeuble situé près du marché.

Voiture piégée


Un précédent bilan faisait état de 15 morts, selon le ministre de l'information pour la Province de la frontière du Nord-Ouest, dont Peshawar est la capitale, Mian Iftikhar Hussain. «C'était une énorme explosion, qui a été entendue dans presque toute la ville», a expliqué un responsable de la police, Anwar Shah. «C'était un attentat à la voiture piégée», a-t-il ajouté.

Des images tournées par les télévisions pakistanaises montraient des échoppes en ruines et des débris fumants, tandis que des policiers évacuaient des habitants paniqués et que des pompiers tentaient d'éteindre les flammes d'un incendie naissant.



Hillary Clinton en visite


Une épaisse fumée noire montait vers le ciel peu après l'explosion, survenue quelques heures après l'arrivée à Islamabad de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, pour une visite de trois jours. L'attentat de mercredi n'a pas encore été revendiqué mais il s'inscrit dans une vague d'attaques organisées par le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait plus de 200 morts pour le seul mois d'octobre.

Peshawar se situe en bordure des zones tribales où les talibans pakistanais et les combattants liés à al-Qaïda sont fortement implantés. La ville a été frappée par sept attaques au cours des quatre derniers mois. Le Pakistan est le théâtre, depuis plus de deux ans, d'une vague d'attentats qui a tué près de 2.300 personnes, perpétrés pour l'essentiel par des kamikazes du TTP, qui a fait allégeance à Al-Qaïda.