Barack Obama et Nicolas Sarkozy causent nucléaire iranien au téléphone

DIPLOMATIE Ils ont à nouveau souligné la nécessité d'un front uni...

Avec agence

— 

Nicolas Sarkozy et Barack Obama, samedi 6 juin 2009 à Caen, à l'occasion des célébrations du 65e anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie
Nicolas Sarkozy et Barack Obama, samedi 6 juin 2009 à Caen, à l'occasion des célébrations du 65e anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie — REUTERS

Barack Obama et Nicolas Sarkozy se sont entretenus mercredi par téléphone du nucléaire iranien, le président américain disant la nécessité d'un front uni tandis que son homologue français exprimait l'espoir de prochains progrès «décisifs», ont rapporté les deux présidences.

 
Les deux dirigeants ont souligné «la nécessité de poursuivre une approche internationale unie face aux ambitions nucléaires iraniennes», a dit la Maison Blanche, alors qu'Hillary Clinton était cette semaine en Russie pour tenter d'aplanir les différences.
 
La conférence de Copenhague également abordée
 
Barack Obama et Nicolas Sarkozy ont «exprimé l'espoir que la relance du dialogue aboutira à des progrès décisifs au cours des prochaines semaines, conformément aux obligations internationales de l'Iran, rappelant que la coopération iranienne sera évaluée d'ici la fin de l'année», a indiqué de son côté l'Elysée, également dans un communiqué.
 
Ils ont aussi discuté du réchauffement climatique et de la préparation du sommet de Copenhague, au cours d'une conversation qualifiée par la Maison Blanche «d'amicale et productive». La conférence de l'ONU sur le climat qui se déroulera du 7 au 18 décembre à Copenhague vise à trouver un nouvel accord sur une réduction contraignante des gaz à effet de serre pour prendre le relais du protocole de Kyoto qui s'achève en 2013.