Les Français dans le rôle des immigrés

— 

Que veut vraiment le Mouvement citoyen genevois (MCG), qui tire à boulets rouges sur les transfrontaliers français ? Le quotidien suisse Le Temps a tenté hier de cerner ce parti populiste, grand vainqueur des élections au Parlement du canton de Genève. « Ils ont un point commun : la lutte pour la préférence genevoise en matière d'emploi. Tous dénoncent un système et surtout un Etat qui ne joue pas son rôle social. Chacun cite le cas d'un ami qui a perdu son emploi au profit d'un Français », relève le journal. Le MCG, avec son slogan « Genève et les Genevois d'abord », accuse les travailleurs français d'aggraver le chômage à Genève, le plus élevé de Suisse (7 % en septembre, contre 3,9 % au niveau national). Pour le MCG, Genève risque de devenir « un déversoir pour les 2,9 millions de chômeurs français ». Le discours a fait mouche, puisque le parti s'est retrouvé propulsé deuxième force politique du canton (17 sièges), à égalité avec les Verts et derrière le Parti libéral (droite), passé de 23 à 20 sièges. W