Exit les bêtes de cirque

— 

Les cirques portugais ne pourront bientôt plus exhiber d'animaux sauvages comme les tigres, lions, éléphants ou otaries, dont l'achat et la reproduction sont désormais interdits, selon un décret entré en vigueur hier. Le texte a déclenché une vive polémique. « C'est une décision qui n'a aucun sens, a réagi Victor Hugo Cardinali, directeur d'un cirque. Sur l'acquisition de nouveaux animaux, je ne dis rien. Mais sur la reproduction, que veulent-ils que je fasse ? Que je sépare les bêtes ? Que je les castre ? » « Ce décret, concocté en secret, compromet l'avenir du cirque dont les animaux sont la principale attraction », a critiqué un autre patron de cirque. Le gouvernement justifie le texte par la nécessité de protéger ces animaux, mais aussi par des impératifs de santé et de sécurité publiques. Mais il ne concerne pas les zoos ni les organismes, notamment scientifiques, habilités par l'Institut de conservation de la nature (ICN). W