En Grande-Bretagne, dénoncer c'est gagné

SECURITE Un jeu propose aux internautes britanniques d'être récompensés s'ils signalent des délits observés grâce à des caméras de surveillance...

Corentin Chauvel

— 

 
  — P.MACDIARMID / REUTERS

 Et si nos voisins d’outre-manche devenaient tous des «Big Brothers» en puissance? C’est ce que leur propose la société «Internet Eyes» à travers un programme de surveillance auquel pourront participer gratuitement les internautes britanniques mais aussi du monde entier.

Le fonctionnement est simple. Les participants à cette chasse aux délits géante se verront attribuer quatre caméras de surveillance qu’ils pourront regarder de leur ordinateur. Dès qu’ils observeront des vols et autres crimes, ils pourront alerter les propriétaires des caméras (entreprises, commerces, police) et ainsi gagner des points. Les gardiens de la loi les plus prolifiques se verront attribuer une récompense allant jusqu’à 1.000 £ (environ 1.100 euros).

4.2 millions de caméras de surveillance en Grande-Bretagne
 
Selon «Internet Eyes», il y aurait 4.2 millions de caméras de surveillance en Grande-Bretagne, dont un million à Londres, mais 90% d’entre elles ne seraient pas bien utilisées. «Cela pourrait devenir le meilleur moyen jamais imaginé pour lutter contre le crime.» indique Tony Morgan, le responsable du site, interrogé par le Times.
 
Le créateur de ce qu’il appelle «un jeu» ne cache pas ses intentions commerciales: «L’idée est d’allier la prévention du crime et  la motivation financière.» Mais le programme n’est pas encore lancé que les défenseurs des libertés civiques se font déjà entendre.
 
«C’est un jeu épouvantable qui va créer un paradis des dénonciateurs.» se désole le président de l’association No CCTV (Pas de caméras de surveillance). «Cela va conduire à des comportements dangereux et à des violations des droits civiques.» La Grande-Bretagne est le pays le plus surveillé du monde avec une caméra pour 14 habitants, soit 20% de toutes les caméras de surveillance mondiales.