Indonésie: Les opérations de recherche de survivants arrêtées

SEISME Il reste très peu d'espoir de retrouver des survivants cinq jours après le drame...

C.C. avec agence

— 

 
  — E.NURAHENI / REUTERS
Les autorités indonésiennes ont mis fin ce lundi aux opérations de recherche de survivants à Padang, la grande ville de l'île de Sumatra où des milliers de personnes sont portées disparues après le séisme de magnitude 7,6 du 30 septembre.
 
«Les tentatives de découvrir des survivants ont cessé la nuit dernière à Padang mais elles continuent en dehors», dans les zones rurales difficiles d'accès, a indiqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, Priyadi Kardono.


Les autorités ont estimé qu'il n'y avait quasiment plus d'espoir de retrouver des personnes vivantes dans les décombres des centaines de bâtiments qui se sont partiellement ou totalement effondré dans la ville de près d'un million d'habitants après le fort séisme.
 
Des écoles rouvertes
 
La décision d’arrêter les recherches a été prise alors que de fortes pluies avaient rendu difficile le travail des équipes de secours ce lundi. La priorité des autorités est désormais «de trouver et de récupérer les corps», a indiqué le porte-parole de l'Agence de gestion des catastrophes, mais aussi que la vie reprenne son cours. Des écoles ont ainsi rouvert leurs portes ce lundi malgré l’absence de nombreux élèves.
 
Les Nations unies ont estimé qu'au moins 1.100 personnes avaient péri et qu'environ 3.000 autres pouvaient avoir été ensevelies.