catastrophes naturelles en série

— 

Scène de dévastation aux Samoa américaines après le passage du tsunami, hier.
Scène de dévastation aux Samoa américaines après le passage du tsunami, hier. — J. NEWTON / AFP

Séismes, tsunami, typhon : l'Asie est en train de vivre une série noire meurtrière. Hier, à l'aube, un puissant séisme de magnitude 8 a déclenché un tsunami qui a balayé les îles Samoa et l'archipel des Tonga, dans le Pacifique sud. Un bilan provisoire faisait état d'au moins 113 morts, mais il pourrait considérablement s'alourdir. De nombreuses personnes sont encore portées disparues dans les villages côtiers et hôtels touristiques, qui ont été dévastés par de gigantesques vagues atteignant huit mètres de haut.

Plus tard dans la journée, un autre séisme de magnitude 7,9 a touché Padang, une ville de près d'un million d'habitants sur l'île indonésienne de Sumatra. Le bilan officiel s'élevait à 75 morts hier soir, mais plus de 1 000 personnes ont peut-être péri, a estimé le chef de la cellule de crise du ministère indonésien de la Santé. « De nombreux immeubles, dont des hôtels, des écoles et des magasins, se sont effondrés », a précisé le vice-président, Jusuf Kalla. Le principal hôpital de la ville a aussi été endommagé. Le toit de l'aéroport de Padang se serait effondré, selon une chaîne de télévision locale. Après ce tremblement de terre, le Centre d'alerte des tsunamis du Pacifique a lancé un avis de surveillance pour l'Indonésie, la Malaisie, l'Inde et la Thaïlande, et des mesures de précaution ont été prises à Singapour.

En Asie du Sud-Est, le typhon Ketsana a poursuivi sa course meurtrière. Au moins 74 personnes sont mortes au Vietnam et 11 au Cambodge. Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, la ville de Hoi An, au Vietnam, est sous les eaux depuis mardi. Son centre historique n'était accessible qu'en bateau hier. Le week-end dernier, Ketsana avait fait 246 morts aux Philippines et laissé des milliers de sans-abri. La capitale, Manille, a été ravagée et 2,2 millions de personnes ont été touchées dans le pays.

Face à ces catastrophes naturelles, la communauté internationale se mobilise. Le président américain, Barack Obama, a déclaré l'état de catastrophe aux Samoa américaines et a promis « une réponse rapide et agressive » pour venir en aide aux îles voisines. Il a également annoncé l'envoi de militaires pour assister les secours aux Philippines. L'Union européenne a, elle, débloqué quatre millions d'euros pour aider les pays touchés par le typhon Ketsana et une aide d'urgence de 150 000 euros pour les Samoa. La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a annoncé hier avoir débloqué près de 600 000 euros de fonds d'urgence pour les Philippines, le Vietnam et les Samoa. W