Réplique du séisme à Sumatra: 800 morts et encore beaucoup de corps ensevelis

CATASTROPHE Au moins 770 personnes ont péri lors d'une précédente secousse mercredi. Le bilan devrait s'alourdir...

C.C. avec agence

— 

Un couple d'Indonésiens marche dans les décombres de la ville de Padang (Sumatra) le 1er octobre 2009 après le séisme du 30 septembre.
Un couple d'Indonésiens marche dans les décombres de la ville de Padang (Sumatra) le 1er octobre 2009 après le séisme du 30 septembre. — CRACK PALINGGI / REUTERS

Le séisme de mercredi a tué au moins 770 personnes selon le ministère des Affaires sociales mais les autorités évaluent à «plusieurs milliers» le nombre de victimes, étant donné les dommages constatés.

De magnitude 6,8 sur l'échelle de Richter, une autre secousse a frappé ce jeudi matin l'île de Sumatra, au sud de la zone frappée la veille par un tremblement de terre de magnitude 7,6.

Bilan fluctuant

L'épicentre du séisme, enregistré à 8h52 (3h52 en France), est situé dans la région de Jambi, à plus de 150 km de celui du tremblement de terre qui a frappé la ville de Padang, sur la côte de l'Océan Indien. Aucune indication n'était disponible dans l'immédiat sur d'éventuels dommages.


 
Les chiffres continuent à fluctuer sur le bilan de la veille. «Il est difficile d'établir le nombre de victimes parce que les communications ont été coupées», a déclaré un responsable de l'Agence de gestion des crises, Priyadi Kardono, à Jakarta.

«Nous pensons que des milliers (de personnes) sont mortes», a déclaré le chef de la cellule de crise du ministère de la Santé, Rustam Pakaya.

«Ceinture du feu»

La secousse
de magnitude 7,9 a été enregistrée mercredi après-midi au large de l'île indonésienne de Sumatra à 17h16 (12h16 heure française) et localisée dans l'océan Indien à 78 km au sud-ouest de la ville de Padang, dans la province de Sumatra ouest, et à une profondeur de 71 km, selon l'agence.



Selon un responsable de l'agence de géophysique, des bâtiments, dont des immeubles, ont été détruits dans la ville indonésienne de Padang et ses environs mais on ne sait pas, pour l'instant, s'il y a des victimes.

La «ceinture de feu»

L'Indonésie se trouve sur la «ceinture de feu» du Pacifique où la rencontre de plusieurs plaques continentales provoque une forte activité volcanique et tellurique.

En 2004, un séisme au large du nord de Sumatra avait déclenché un tsunami catastrophique qui avait tué plus de 200.000 personnes dans plusieurs pays d'Asie, dont 168.000 en Indonésie.