Un étudiant utilise Facebook pour planifier une tuerie

ETATS-UNIS Il a annoncé qu'il voulait éliminer des étudiants de son campus en imitant la tuerie de Virginia Tech...

E. L.

— 

Même si certains résistent encore par principe, la plupart des recruteurs n'hésitent plus à chercher sur internet des informations personnelles sur les postulants à un emploi.stra.
Même si certains résistent encore par principe, la plupart des recruteurs n'hésitent plus à chercher sur internet des informations personnelles sur les postulants à un emploi.stra. — Leon Neal AFP/Archives

C’est le genre de blague qui ne passe pas. Un étudiant de la St John's University à New York a laissé un message sur Facebook, annonçant qu’il voulait tuer des étudiants de son campus en imitant «l’attaque de Virginia Tech», rapporte NBC.

Selon BNO, Radames Santiago, âgé de 18 ans, a rédigé ses menaces les 14 et 15 septembre dernier. Racontant qu’il devenait «fou», il a appelé ses amis à «être attentifs au moment où il se la jouera Virginia Tech».

Ivre et déprimé au moment des faits

Les utilisateurs de Facebook ont alors rapporté les menaces aux autorités de l’université de St. John qui ont-elles-mêmes prévenu la police. Le procureur Richard Brown a fait savoir que «toute menace sur un réseau social sera prise au sérieux et examiner en profondeur». Les «tentatives de perturber ou menacer l’ambiance paisible d’un campus ne seront pas tolérées».

De son côté, l’étudiant a expliqué son geste en disant qu’il était ivre et déprimé au moment des faits. Il a été traduit en justice et risque jusqu’à 7 ans de prison. Audience prévue le 1er octobre.