Plusieurs millions de litres de lait déversés dans des champs

AGRICULTURE Les producteurs laitiers européens veulent prouver leur détermination dans la grève...

O.R.

— 

Des producteurs belges ont déversé 3 millions de lait dans un champ, à Ciney, mercredi 16 septembre.
Des producteurs belges ont déversé 3 millions de lait dans un champ, à Ciney, mercredi 16 septembre. — J. THYS / AFP

«C'est le désespoir qui pousse de plus en plus de producteurs à rejoindre le mouvement». Le président de l’EMB, la fédération des producteurs laitiers, a souligné que les producteurs, en grève, espèrent des «propositions concrètes» de la part de la Commission européenne pour mettre fin à la crise du lait.

>> Lire notre décryptage sur la crise du lait ici

En attendant, les agriculteurs déversent du lait dans des champs en signe de protestation et pour montrer leur «détermination». Mercredi, une cinquantaine de producteurs, équipés d'une vingtaine de tracteurs, ont ainsi déversé 100.000 litres de lait dans le Pas-de-Calais.

«Plus de 45% du lait n’a pas été livré»

En France, d'où est parti le mouvement la semaine dernière, «le gouvernement estime que plus de 45% du lait n'a pas été livré aux laiteries», a relevé Pascal Cousté, membre du bureau de l'APLI, une des organisations françaises membres de l'EMB.

Les laiteries, de leur côté, relativisent l'impact de la grève. L'Association de la transformation laitière française, qui réunit tous les industriels laitiers, estime que la collecte actuelle est inférieure de 7% à celle de l'année dernière à la même époque.

Un mouvement européen


Selon les organisateurs, plus de 40.000 éleveurs européens, originaires de huit pays différents, participent à la grève du lait.

En Belgique, à Ciney, ce sont trois millions de litres qui ont été déversés sur un champ, dans le sud du pays, l’équivalent d’une journée de production laitière en Wallonie.