Barroso réélu sans surprise à la tête de la Commission

— 

José Manuel Barroso est membre du PPE.
José Manuel Barroso est membre du PPE. — F. FLORIN / AFP

Majorité absolue pour José Manuel Barroso. L'ancien Premier ministre portugais, membre du PPE (droite européenne), a été réélu hier président de la Commission européenne pour cinq ans, avec 382 voix sur 736. Et ce, malgré l'abstention massive des socialistes et l'opposition des Verts. Sans trop de difficultés tout de même, puisque les vingt-sept pays de l'Union européenne n'avaient proposé qu'un seul candidat : lui.

Lors du vote, hier, Barroso a reçu l'appui aussi décisif qu'embarrassant des députés britanniques, tchèques et polonais, tous eurosceptiques et hostiles au traité de Lisbonne, alors qu'il en est l'un des plus grands défenseurs. Ce traité, destiné à faire mieux fonctionner les institutions de l'Union européenne, doit encore être ratifié par l'Irlande, la Pologne, la République tchèque et l'Allemagne.

« Je suis fier de ce résultat », a déclaré José Manuel Barroso, visiblement soulagé, après l'annonce de sa réélection. Même si sa reconduction était assurée, il espérait justement obtenir la majorité absolue pour éviter un second vote si le traité de Lisbonne, qui exige cette majorité, entre en vigueur.

Barroso a dû mener une campagne et présenter un programme cet été afin de redorer son image après un premier mandat peu convaincant. A l'issue des élections européennes de juin, il avait aussi dû faire face à un front contre lui emmené par les eurodéputés Verts. A leurs yeux, Barroso est trop caméléon : servile vis-à-vis des grandes capitales européennes et démagogue. Prochaine étape pour le président : négocier avec les Vingt-Sept pour constituer sa future équipe de commissaires. W