La Française clotilde Reiss attend son verdict

— 

Elle va « très bien ». Logée à l'ambassade de France à Téhéran, Clotilde Reiss a pu s'entretenir au téléphone avec son père et ses frères, selon une source proche du dossier. La française de 24 ans, arrêtée le 1er juillet puis libérée sous caution, attend toujours le verdict de son procès, qui tarde à être prononcé. Plusieurs raisons expliquent ces lenteurs. D'abord, « le ramadan qui ralentit un peu tout », indique François Nicoullaud, ex-ambassadeur de France en Iran. Ensuite, l'en­gorgement des tribunaux qui traitent une centaine de dossiers. Enfin, la mise en place du nouveau gouvernement ,qui s'est traduite par « la suspension des procès depuis deux semaines », ­explique l'avocat Karim Lahidji, président de la Li­gue des droits de l'homme iranienne.

Surtout, le cas de Clotilde Reiss ayant «une dimension politique et internationale qui la dépasse », selon une source diplomatique, « le blocage est désormais politique ». Quant au verdict, « il y a deux tentations côté iranien, selon Nicoul­laud. Celle de l'apaisement, et celle de punir au maximum les manifestants et les puissances occidentales via Reiss. Le jeu reste ouvert. » « Seule certitude, selon une source diplomatique française : Moins on en parle dans les médias, mieux ce sera pour elle. » W

F. V.