Deux Norvégiens condamnés à mort en République démocratique du Congo

JUSTICE Ils ont été reconnus coupables de meurtre et d'espionnage...

Avec agence

— 

Deux Norvégiens accusés de l'assassinat d'un Congolais et d'espionnage, début mai dans le nord-est de la RD Congo, ont été condamnés à mort par un tribunal militaire.

 

Tjostolv Moland, 28 ans et Joshua French, 27 ans, deux ex-militaires «ont été condamnés à la peine capitale» pour avoir tué le 5 mai le chauffeur d'un véhicule 4x4 qu'ils avaient loué à Kisangani, capitale de la Province orientale, a déclaré Me Guillaume Likwela, l'un des avocats des accusés.

«C'est une décision de justice mais une décision dont l'argumentaire ne repose pas sur des preuves irréfutables sauf les déclarations de la partie civile», a déploré l'avocat, regrettant que le procès ait eu lieu sans interprète, dans une langue (le français) que ne parlent pas ses clients.

En tant que touristes

Les deux condamnés, qui ont toujours plaidé non coupable, ont affirmé s'être rendus en tant que touristes dans la région. Le lieutenant-colonel Roger Wabara, qui a requis les peines, a de son côté indiqué que «les condamnés étaient des gens qui avaient refusé de parler depuis le début du procès, respectant les consignes de leurs avocats».

La peine de mort, si elle peut encore être requise, n'est toutefois plus appliquée et est commuée en prison à perpétuité en RD Congo, où les tribunaux militaires sont compétents pour les affaires avec usage d'armes à feu.

Le gouvernement norvégien a dénoncé de son côté la condamnation à mort.