Afghanistan: Karzaï en tête dans 60% des bureaux de vote

PRESIDENTIELLE Les résultats sont divulgués au compte-goutte...

Avec agence

— 

Le président afghan Hamid Karzaï a appelé samedi l'ONU à rayer de sa liste noire les noms des chefs talibans qui ne sont pas liés au réseau Al-Qaïda, comme première étape vers un futur dialogue de paix.
Le président afghan Hamid Karzaï a appelé samedi l'ONU à rayer de sa liste noire les noms des chefs talibans qui ne sont pas liés au réseau Al-Qaïda, comme première étape vers un futur dialogue de paix. — Massoud Hossaini AFP

Hamid Karzaï reste en tête du scrutin présidentiel en Afghanistan pour le moment. Il est suivi par son principal adversaire Abdullah Abdullah, selon les derniers résultats partiels de la Commission électorale divulgués ce mercredi.

Ces chiffres ne livrent qu'une tendance puisqu'ils ne portent que sur 60,34% des bureaux de vote répartis dans toutes les régions du pays.

Karzaï et Abdullah clament chacun la victoire


Selon ces résultats, Hamid Karzaï, donné favori du scrutin, remportait ce mercredi soir 47,3% des suffrages déclarés valides, contre 32,6% pour l'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah. Ces résultats restent à peu près stables par rapport aux pourcentages annoncés lundi par l'IEC (Commission électorale indépendante), qui portaient sur un peu moins de 48% des bureaux.

>>> Tous nos articles sur l'Afghanistan, ici

Depuis le tenue des élections présidentielles, le camp de Karzaï clame sa victoire au premier tour, tandis qu'Abdullah Abdullah assure être en tête et accuse le sortant de fraudes à grande échelle. L'ancien ministre des Affaires étrangères a également fait savoir qu'il refuserait tout compromis avec le président sortant.

Le troisième candidat loin derrière

Pour l'emporter au premier tour de l'élection afghane, un candidat doit rassembler au moins 50% des suffrages plus une voix. Dans le cas contraire, un second tour sera organisé, sans doute en octobre.

En troisième position, le candidat indépendant Ramazan Bashardost, champion de la lutte contre la corruption, obtenait lundi soir 11,6% des voix.